Les différents types de cathéters veineux centraux (veine jugulaire interne, veine sous clavière, veine fémorale)
13 novembre 2017
Désinfection des sondes d’échographie
13 novembre 2017

En réanimation, la pose des cathéters veineux centraux est la plus fréquemment utilisée, car les patients placés en réanimation ont souvent des pathologies multiples et lourdes nécessitant le passage d’une multitude de produits dits à grosses molécules et de médicaments très corrosifs pour des vaisseaux périphériques.

Qu’est-ce qu’un cathéter veineux central ?

Un cathéter veineux central (aussi appelé voie veineuse centrale ou VVC) est un cathéter qui est introduit dans de gros vaisseaux (la veine jugulaire, la veine sous-clavière ou la veine fémorale) afin de permettre la protection du capital veineux périphérique qui serait abimé par l’injection de certains produits.

Comment s’effectue la pose d’un cathéter veineux central ?

La pose d’un cathéter veineux central, est un acte qui doit absolument se faire de façon stérile afin d’éviter les infections nosocomiales. Pour cela, le praticien utilise principalement la technique de l’échoguidage. C’est une technique qui permet de visualiser le vaisseau profond et ainsi de permettre la pose du cathéter de la façon la plus simple, la plus rapide et la moins traumatisante car grâce à l’échoguidage, il est plus simple de suivre le trajet du cathéter pour atteindre le vaisseau visé.

Avec la technique d’échoguidage, le praticien peut travailler avec plus d’assurance, il va pouvoir choisir le bon calibrage en fonction du vaisseau. L’échoguidage facilite le choix du matériel et permet une pose plus confortable et rapide de la VVC. L’échoguidage permet le choix de la localisation du cathéter à poser tout en assurant le confort du patient, et enfin de pouvoir injecter les thérapeutiques et les produits nécessaires à l’amélioration de l’état de santé au patient.

L’échoguidage reste, à ce jour, une des meilleures et des plus efficaces techniques pour la pose d’une VVC.